Clôture du Festival Les Extraverties

Paru dans la presse : Ouest France - Samedi 12 mai 2018

La deuxième édition du festival 100 % pleine nature, Les Extraverties, s’est achevée ce samedi 12 mai 2018, à Pont-d’Ouilly, sous la pluie. Les organisateurs restent satisfaits.

Après deux jours ensoleillés, jeudi à la Roche d’Oëtre, et vendredi à Pont-d’Ouilly, le festival Les Extraverties a pris fin samedi, dans le village du bord de l’Orne.

Les pieds dans la gadoue, ça fait (aussi) partie du décor des activités de pleine nature en Suisse normande. Mais la pluie tombée sans discontinuer a refroidi les ardeurs. Les allées sont éparses à quelques heures du feu d’artifice de clôture.

« Cela devait être notre journée phare… » Benoît Jariel, chargé de mission à la communauté de communes (CDC) du Pays de Falaise, à l’origine de la manifestation, ne cache pas sa déception mais garde le sourire. « Les chiffres de vendredi sont supérieurs aux deux jours de festival cumulés l’an dernier. »

Les activités maintenues

Près de 3 000 tickets à 1 € ont été vendus pour participer à la vingtaine d’activités de pleine nature qui étaient à découvrir, près de la base de loisirs, vendredi. Près de 700 billets sont partis samedi. « Sans compter les visiteurs qui se sont baladés au marché du terroir, au village environnement ou à celui des enfants, et autres activités gratuites. C’est encourageant. »

Toutes les activités ont été maintenues ou déplacées à l’abri, dans la salle des fêtes. Dix concerts, des spectacles et des démonstrations sportives ont animé ces trois jours de festival, dans différents sites.

Venu de Dordogne, Tétouze a attiré près de 350 spectateurs en quatre représentations avec son spectacle décalé à vélo, La bouffonnerie cyclette . « C’était un super public, je me suis éclaté, pointe l’artiste. En Normandie, les gens jouent bien le jeu des gags osés. »

Barbara, Nicolas et leurs deux enfants, d’Aubigny, ont apprécié « l’ambiance familiale » des concerts du vendredi soir, avant de revenir se frotter à quelques activités le samedi, tyroliennes en tête. « On aime les activités en extérieur, comme le VTT et la rando, et il y en a pour tous les âges. »

Le festival semble avoir trouvé une bonne recette. Pour sa première participation, le site de la Roche d’Oëtre a accueilli une journée dédiée à la randonnée jeudi, et battu son record de fréquentation pour les dix ans de son parc accrobranche, avec plus de 1 500 personnes. « Cette formule sur trois jours a très bien fonctionné, note Benoît Jariel. Elle pourrait être renouvelée l’année prochaine. »

Partager cette actualité :
Retourner à la liste des actualités